Notre démarche qualité

En milieu hospitalier, la qualité se définit comme l’aptitude à satisfaire les besoins exprimés et implicites des usagers. Le Centre hospitalier de Laval et l’ensemble des professionnels qui y travaillent sont engagés depuis de nombreuses années dans cette démarche d’amélioration du service rendu au patient.

Les enjeux

Les démarches qualité, qui concernent l’ensemble des professionnels d’une structure de soins, constituent un enjeu de santé publique, dans la mesure où l’amélioration de la qualité des soins se fait au bénéfice du patient.

C’est aussi un enjeu organisationnel avec la mise en lumière des axes d’amélioration institutionnelle et un enjeu financier, car la démarche qualité évite des dysfonctionnements coûteux.

Politique qualité – gestion des risques du CH de Laval

Dans la continuité de l’action menée par l'hôpital depuis de nombreuses années et pour répondre aux attentes des patients et des professionnels en matière de qualité et de sécurité des soins, le Centre Hospitalier de Laval a défini sa politique qualité. 

Cette politique précise des objectifs et les éléments de suivi à partir desquels les pôles et autres secteurs d’activité de l’établissement définissent leurs propres objectifs et indicateurs de suivi associés.

Elle est adaptée sur la base :

  • des résultats obtenus,
  • de l’évolution des besoins et attentes des parties intéressées (ARS, HAS, usagers, ville, GHT),
  • du suivi des dysfonctionnements et situations à risques, des organisations et pratiques nouvelles.

La politique Qualité Sécurité des Soins du Centre hospitalier de Laval s’articule autour de 9 axes stratégiques : 

  1. Développer un management participatif et les retours d'expérience afin de renforcer la culture qualité et sécurité au sein de l’établissement
  2. Sécuriser et améliorer la qualité de la prise en charge du patient tout au long de son parcours 
  3. Accroître la pertinence des soins, actes, examens dans le cadre des parcours de soins
  4. Mobiliser autour du respect des droits du patient et de son écoute 
  5. Promouvoir la culture de l’évaluation sur tous les secteurs d’activité
  6. Fédérer autour d’une gestion des risques intégrée et coordonnée 
  7. Développer, soutenir le travail en équipe et valoriser l’engagement, l’expression et l’initiative des équipes médicales et soignantes
  8. Sécuriser la prise en charge médicamenteuse
  9. Lutter contre les infections associées aux soins.

Procédure de certification par la Haute Autorité de Santé (HAS)

Mise en œuvre par la Haute Autorité de Santé (HAS), la certification est un dispositif d’évaluation obligatoire pour tout établissement de santé. Elle est réalisée tous les 4 ans par des professionnels (des pairs) mandatés par la HAS, les experts-visiteurs. 


En 2019, sur une échelle allant de A à E, l’établissement a été certifié de niveau B.

 

Depuis 2021, le CH de Laval s’est engagé dans la nouvelle procédure de certification pour la qualité de soins. Celle-ci est simplifiée, ancrée dans les pratiques des soignants et centrée sur les résultats de la prise en charge pour le patient.

La prochaine visite de certification du CH de Laval par les experts-visiteurs de la HAS est programmée en avril 2022. 

L’ensemble des équipes hospitalières sont associées et engagées dans cette démarche continue d’amélioration de la qualité et sécurité des soins. Les représentants des usagers sont impliqués et associés à travers leur participation aux groupes de travail et aux instances de l’établissement.

Surveillance et prévention des infections associées aux soins

La lutte contre les infections associées aux soins, c’est-à-dire les infections acquises à l’hôpital alors qu’elles n’étaient ni présentes ni en cours de développement à l’admission, est une priorité de l’établissement.

Dans un certain nombre de cas, le patient s’infecte à partir de ses propres microbes. Le plus souvent, les infections sont transmises lors des soins, ou plus rarement, par l’environnement hospitalier. Quel que soit le mode de transmission, la survenue d’une infection associée aux soins peut être favorisée par l’état de fragilité du patient, la multiplication de soins invasifs, l’allongement de la durée du séjour et une hygiène corporelle insuffisante.

Un programme d’actions de lutte contre les infections associées aux soins est mis en œuvre par l’équipe opérationnelle d’hygiène hospitalière et relayé dans les services de soins par les correspondants en hygiène. Ces actions sont régulièrement évaluées et les indicateurs communiqués.

Les indicateurs de qualité et sécurité des soins

Pour définir ses priorités d’actions d’amélioration, le CHL évalue régulièrement ses pratiques et ses organisations en s’appuyant sur différents outils (Audits internes, Evaluations de Pratiques Professionnelles, Questionnaires de satisfaction…) mais aussi sur les Indicateurs Qualité et Sécurité des Soins, IQSS.

Les IQSS, sont des indicateurs obligatoires et généralisés au niveau national, élaborés par le Ministère de la Santé et la Haute Autorité de Santé.

Si l’amélioration de la prise en charge du patient est le but premier de ce type de démarche, ces indicateurs servent également d’autres objectifs :

  • Informer les usagers sur les pratiques réalisées au sein de leurs établissements de santé
  • Mobiliser les professionnels pour dynamiser les démarches d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins
  • Alimenter la procédure de certification des établissements de santé.

Pour faciliter l’accès à ces résultats au public, un site internet spécifique a été mis en place par le Ministère de la Santé. Il est disponible en cliquant ici (lien : Haute Autorité de Santé - Qualité des soins dans les hôpitaux et les cliniques (has-sante.fr).