Arrêts cardiaques : le SAMU 53 déploie SAUV Life en Mayenne

Arrêts cardiaques : le SAMU 53 déploie Sauv’Life en Mayenne

Dans le cadre du déploiement de l’application SAUV Life par le SAMU 53 en Mayenne, une journée de formation aux gestes d’urgence est organisée le mercredi 20 mars, de 9h30 à 17h, place du 11 Novembre à Laval. Des formateurs issus des équipes du Centre hospitalier de Laval, des Sapeurs-pompiers et de la Protection civile proposeront gratuitement et sans inscription des ateliers brefs de formation aux gestes du massage cardiaque et défibrillation.

Les ateliers sont ouverts à tous, gratuits et sans inscription. Ils se dérouleront mercredi 20 mars, de 9h30 à 17h, place du 11  novembre à Laval.

La Mayenne, 22ème département à déployer l’application

Afin d'améliorer la survie des victimes d'arrêt cardiaque, le SAMU 53 est partenaire à compter du mercredi 20 mars 2019 de l'application gratuite "SAUV Life" qui permet à tous de devenir "citoyen sauveteur". 

En 12 mois l'application compte 120000 citoyens sauveteurs inscrits et Laval sera le 22ème SAMU utilisant "SAUV Life", les citoyens volontaires sont déjà intervenus plus de 500 fois , effectués plus de 100 gestes de secours et nous avons déjà 21 reprises d'activité cardiaque.

 

SAUV Life : comment ça marche ?

  1. Le SAMU reçoit un appel pour un arrêt cardiaque, il envoie une équipe médicale et les sapeurs-pompiers et dans le même temps déclenche l’application SAUV Life.
  2. Les citoyens volontaires inscrits sur l’application sont géolocalisés et ceux se trouvant à proximité sont dirigés vers la victime de l’arrêt cardiaque.
  3. Au téléphone, le SAMU indique aux citoyens volontaires les gestes qui sauvent à effectuer.
  4. Les citoyens volontaires réalisent les gestes qui sauvent en attendant les secours. Puis, le SAMU prend le relais une fois arrivé sur place.

Créée par Lionel Lamhaut médecin anesthésiste du SAMU de Paris, cette application pour smartphone a pour objectif d’améliorer le taux de survie des victimes d’un arrêt cardiaque, actuellement estimé à seulement 5% en France. (4% en 2018 à en Mayenne)

Basée sur le volontariat et la géolocalisation, l’application gratuite permet de mobiliser –sur demande unique du Samu - les citoyens volontaires et disponibles situés à proximité de la victime d’un arrêt cardiaque afin qu’ils débutent rapidement un massage cardiaque, ou pour aller chercher un défibrillateur de proximité et le ramener le plus vite possible vers la victime.


Comment devenir citoyen volontaire SAUV Life ?
Les volontaires doivent télécharger l’application gratuite sur leur smartphone et s’inscrire sur l’application. 
Tout citoyen motivé, même s’il n’est pas formé aux gestes de secours, peut s’inscrire sur l’application SAUV Life, car il pourra apporter son aide. Les études réalisées montrent qu’une action, même imparfaite, vaut mieux qu’aucune action.

Aujourd’hui, seuls 30 % des Français sont formés au secourisme (95% en Norvège). Aussi, plus le nombre de volontaires inscrits sur l’application sera important, plus le nombre de vies sauvées sera élevé. Chaque année en France, 50 000 personnes meurent d’un arrêt cardiaque. La chaîne de survie est l’ensemble des gestes et moyens qui permettent d’augmenter le nombre de personnes sauvées.

Elle repose sur :

  • une reconnaissance de l’arrêt cardiaque par le témoin (la victime ne réagit pas et ne respire pas),
  • une alerte précoce aux services de secours (les sapeurs-pompiers via le 18 ou le SAMU via le 15),
  • la mise en place rapide de gestes simples qui permettent de sauver des vies : massage cardiaque et la pose d’un défibrillateur accessible au grand public avant l’arrivée des secours spécialisés.


Chaque minute passée sans pratiquer de massage cardiaque fait perdre 10% de chance de survie aux victimes d’arrêt cardiaque. Le délai moyen d’arrivée des secours auprès des victimes dépasse les treize minutes : les témoins sur place sont donc les premiers à pouvoir pratiquer les gestes permettant de sauver la victime d’un arrêt cardiaque.