Conditions d'accès à l'IFE

Admissions

  • La sélection des étudiants de l’IFE* du Centre Hospitalier de Laval par la voie du concours de droit commun est supprimée.

 

Les modalités d’admission à l’Institut de Formation en Ergothérapie du Centre Hospitalier de Laval sont désormais fixées comme suit :

1. Sélection par la voie universitaire :

Pré-Requis : Les étudiants souhaitant accéder aux études d'Ergothérapie de l'IFE* de Laval doivent préalablement être inscrits selon la filière choisie:

  • UFR Santé d’Angers
  • Université du Maine – Le Mans

Sur un total de 20 places autorisées par le Conseil Régional des Pays de la Loire, sont prévues :

  • 12 places issues de la filière PluriPASS : conventionnement avec l’UFR Santé d’Angers;
  • 4 places issues de la filière STAPS : conventionnement avec l’Université du Maine - Le Mans;

 

 

2. Sélection selon les Dispenses & Modalités particulières de scolarité - Article 31 de l’arrêté du 5 juillet 2010 relatif au diplôme d’état d’ergothérapeute**

  • 4 places. Elles s’ajoutent au nombre de places fixé par la capacité d’accueil attribuée à l’institut pour l’année considérée.

Pré-Requis : L’admissibilité se fait sur dossier et l’admission sur entretien selon l’échéancier suivant :

 

  • Dépôt des dossiers : du 1er décembre 2017 au 17 février 2018, cachet de la poste faisant foi
  • Présélection des dossiers (admissibilité) : semaines 8 et 9 de l'année 2018
  • Entretien de sélection : semaines 12, 13 et 14 de l'année 2018
  • Résultat et envoi des courriers : semaine 15 de l'année 2018

 

*Institut publique de formation en Ergothérapie agréé et financé par le Conseil Régional des Pays de la Loire.

** Article 31 de l'arrêté du 5 juillet 2010 relatif au diplôme d'état d'Ergothérapeute : « Les titulaires du diplôme d’État d’infirmier obtenu avant 2012, d’un des diplômes mentionnés aux titres II à VII du livre III de la quatrième partie du code de la santé publique, du diplôme d’État de sage-femme, d’une licence et les personnes ayant accompli et validé le premier cycle des études médicales peuvent se voir dispensées des épreuves d’admission et de la validation d’une partie des unités d’enseignement de la première année par le directeur de l’institut après avis du conseil pédagogique après comparaison entre la formation qu’elles ont suivie et les unités d’enseignement composant le programme du diplôme d’État d’ergothérapeute. »

Code de la santé publique, quatrième partie, livre III, titres II à VII :

  • Titre II : Professions de masseur-kinésithérapeute et de pédicure-podologue
  • Titre III : Professions d'ergothérapeute et de psychomotricien
  • Titre IV : Professions d'orthophoniste et d'orthoptiste
  • Titre V : Professions de manipulateur en électroradiologie médicale et de technicien de laboratoire médical
  • Titre VI : Professions de d'audioprothésiste, d'opticien-lunetier, de prothésiste et orthésiste pour l'appareillage des personnes handicapées
  • Titre VII : Professions de diététicien

Admission définitive

L’admission définitive de tous les candidats sera subordonnée à la production, au plus tard le jour de la rentrée d’un certificat médical émanant d’un médecin généraliste agréé (liste accessible sur le site Internet de l’Agence Régionale de Santé des pays de la Loire _cf. listes en cliquant sur ce le lien suivant : http://www.ars.paysdelaloire.sante.fr/Medecins-agrees.96125.0.html) :

  • attestant que le candidat n’est atteint d’aucune affection d’ordre physique ou psychologique incompatible avec l’exercice de la profession d’ergothérapeute.
  • attestant des vaccinations antidiphtérique, antitétanique, antipoliomyélitique et hépatite B. Ce certificat doit également préciser que le candidat a subi un test tuberculinique et que celui-ci est positif ou que deux tentatives infructueuses de vaccination par le B.C.G. ont été effectuées.  

En cas de contre-indication temporaire ou définitive à l’une des vaccinations indiquées ci-dessus, il appartient au médecin de l’Agence Régionale de Santé désigné par le directeur général, d’apprécier la suite à donner à l’admission des candidats.