Les modalités et délais d'admission à l'IFE

L'accès à la formation pour la rentrée 2021

L’accès à la formation pour la rentrée 2021 se fera à partir de la plateforme parcoursup, cela concerne :

  • Les personnes en classe de terminale
  • Les personne en parcours universitaire

Pour les personnes en reconversion professionnelle (candidats en exercice professionnels depuis 3 ans au moins) en référence à l’article 12 de l’arrêté du 17/01/2020 (cet article remplace l’article 31 de l’arrêté du 05 juillet 2010), l’accès à la formation se fera par une sélection de dossier. Veuillez télécharger le dossier de candidature, puis le déposer à l'IFE du CH LAVAL.

Retrouvez plus de renseignements dans le document ci-dessous.

Prise en charge des frais de la formation par la Région Pays de la Loire

La Région des Pays de la Loire assure la prise en charge des frais de formation pour les étudiants admis dans un institut public de formation ligérien préparant un diplôme d’Etat (en soins infirmiers, de masseur-kinésithérapeute, d’ergothérapeute, de manipulateur électroradiologie et de sage-femme), sous réserve du respect des conditions d’éligibilité au financement régional.

 

Publics éligibles 


Sont éligibles à la prise en charge totale (niveau 3) ou partielle (autres formations, à l’exception des formations d’infirmiers anesthésistes, d’infirmiers de bloc opératoire, de Cadres de santé et de puériculteurs) des coûts pédagogiques par la Région les personnes en poursuite de scolarité dans le cadre de leur formation professionnelle initiale (au sens du code du travail), ainsi que les demandeurs d’emploi.


Ces deux catégories de personnes sont autorisées, en marge de la formation, à exercer une activité salariale dans la limite de 15 heures par semaine (pour les semaines en institut ou en stage) et de 35 heures pour les semaines de congés, sous réserve que cette activité ponctuelle ou pérenne soit conciliable pour l’institut de formation avec le bon déroulement de la formation. Cette condition de cumul s’apprécie chaque année.


La perte de la qualité de jeune en poursuite de scolarité ou de demandeur d’emploi entraine la perte de la prise en charge totale ou partielle des frais de formation par la Région ainsi que l’accès aux aides à la vie quotidienne de la Région.

 

Ne sont pas éligibles à cette prise en charge, et doivent donc acquitter les coûts de formation :

 

-      les salariés en cours d’emploi, les travailleurs non-salariés, les auto-entrepreneurs,

-      les fonctionnaires stagiaires ou titulaires pris en charge par leur administration ou un fonds de formation, en disponibilité ou dans une autre position statutaire, en congé sans traitement,…

-      les personnes bénéficiant d’une prise en charge des frais pédagogiques par un autre dispositif (handicap, allocation d’étude,…),

-      les personnes en congé parental,

-      les étudiants hors quotas et hors capacités d’accueil agréées par la Région (ex : les personnes titulaires d’un diplôme étranger en reconnaissance de diplômes, les auditeurs libres, les personnes sélectionnées selon des dispositions dites de hors quotas : droit au remord, sportif de haut niveau…) ou les étudiants bénéficiant de procédures particulières de passerelles leur permettant d’accéder directement à une seconde, troisième, quatrième année en raison de titres, diplômes d’enseignement supérieur déjà possédés,

-      les personnes non libres de tout engagement professionnel à l’entrée en formation.

 

Sont également exclus de ce dispositif les étudiants qui souhaitent réaliser deux formations sanitaires et sociales, de même niveau et/ou de même durée, sans respecter un délai de carence de 2 ans minimum entre le terme de la formation sanitaire et sociale précédente et la date d’entrée dans la nouvelle formation.

MAJ 06/10/2021